La calvitie n'est plus une fatalité

La calvitie n'est plus une fatalité

Les zones dégarnies de votre crâne vous causent de nombreux complexes ? Sachez que la chute de cheveux homme n'est pas une fatalité. En effet, il existe des solutions pour lutter contre la perte cheveux homme et vous aider à retrouver une chevelure bien fournie. Parmi ces solutions, la plus efficace réside dans la greffe de cheveux. En effet, il s'agit d'une calvitie traitement redoutable, offrant des résultats rapides. Avant de vous présenter les techniques d'implants capillaires, nous vous proposons de comprendre l'origine de la calvitie, aussi appelée alopécie androgénétique.

Comprendre la calvitie, ou alopécie androgénétique

La calvitie, ou alopécie androgénétique, est un phénomène héréditaire, se transmettant de père en fils. La chute des cheveux, dans ce cas, est causée par une production excessive d'hormones mâles, impactant directement le cycle de vie des cheveux et leur repousse. Les cheveux tombent, mais ne repoussent pas. Précisons également que ce phénomène peut être aggravé par le stress, une mauvaise alimentation, ou une hygiène de vie non appropriée.

Nous l'avons vu, il existe plus d'un traitement calvitie : des médicaments peuvent être prescrits pour les personnes qui en souffrent, mais cette méthode ne permet pas toujours d'obtenir de bons résultats. La seule solution pour retrouver sa chevelure d'antan réside dans la greffe capillaire. C'est ce que nous vous proposons de découvrir, dès à présent.

La greffe de cheveux : plusieurs techniques peuvent être envisagées

La greffe de cheveux, réalisée au sein de cliniques spécialisées par des praticiens expérimentés et diplômés, consiste à prélever au niveau des zones donneuses des follicules pileux (aussi appelés greffons), qui seront ensuite implantés là où le crâne est dégarni. Plusieurs méthodes peuvent être envisagées, en fonction de l'avancement de la calvitie : la FUE, ou la FUT.

La FUE, ou mini-greffe

La FUE, pour Follicular Unit Extraction, aussi appelée mini-greffe, consiste à raser la zone donneuse, pour ensuite y prélever les greffons. Aujourd'hui, cette méthode fait l'objet d'innovations constantes, afin de proposer des résultats toujours plus efficaces et rapides.

La FUE a pour avantage d'être atraumatique. De plus, elle ne nécessite pas d'éviction sociale. Il s'agit de la solution recommandée aux patients souffrant de calvitie naissante. Au bout de 6 mois, les greffons entament leur repousse et dans les 9 mois après le traitement, la chevelure est de nouveau bien fournie.

La FUT, pour traiter la calvitie de longue date

Contrairement à la FUE, la FUT (pour Follicular Unit Transplant) est recommandée aux personnes souffrant d'une calvitie déjà installée depuis plusieurs années. Plus invasive, cette méthode consiste à prélever une bandelette de scalp, pour y prélever les greffons. Si la FUT laisse une cicatrice et s'avère plus douloureuse, il est toutefois nécessaire de préciser que cette solution offre des résultats tout à fait satisfaisants.