Comment se déroule une séance d'ostéopathie

Comment se déroule une séance d'ostéopathie

Même si l’ostéopathie n’est pour pas, pour l’instant, vraiment conventionnelle, ses bienfaits sont palpables pour des millions de patients ayant déjà eu recours à ce genre de traitement. D’ailleurs, de plus en plus de médecins tendent à reconnaître l’efficacité de l’ostéopathie. En pratique, elle permet de rétablir l’équilibre de la mobilité physiologique du corps humain et de soulager certains troubles fonctionnels des muscles, des os et des nerfs. Cette approche thérapeutique est donc très efficace pour traiter les troubles dus aux troubles psychosomatiques, à savoir les fractures, les entorses, la tendinite et aussi tout problème qui survient après la chirurgie ou les chutes.

La consultation ou anamnèse

Comme pour tout type de traitement médical, la séance d’ostéopathie commence par une consultation. Le patient devra fournir certaines informations personnelles à l’ostéopathe ainsi que son motif de consultation. Le patient expose alors à ce dernier son motif de consultation, les troubles ou douleurs ressentis par son corps. Selon Olivia Martin ostéopathe, cette séance de questions, communément appelée anamnèse, est destinée à recueillir toutes les informations nécessaires pour traiter efficacement le problème : les évènements qui ont été à l’origine du trouble et tout ce qui peut l’aggraver ou le soulager. Si le patient a effectué des examens médicaux, notamment les résultats de la radiographie, les scanners et les IRM, il est préférable de les emmener car ils facilitent le diagnostic.

Le diagnostic des troubles du corps humain

En principe, le thérapeute doit être diplômé d’un institut d’ostéopathie. Il faut donc faire attention car il existe des pratiquants qui ne répondent pas à cette description. La séance d’ostéopathie commence d’abord par un rendez-vous pour réaliser un diagnostic du corps du patient. Puis l’ostéopathe effectue quelques tests pour vérifier l’origine des troubles. En examinant les mouvements du patient, l’ostéopathe peut déjà se faire une idée générale du problème. En effet, il se peut que les problèmes ne soient pas liés à des troubles musculaires mais à une maladie, comme la fièvre par exemple. Dans ce cas, l’ostéopathe renverra le patient chez un médecin. C’est le cas par exemple quand on ressent une douleur lombaire, dont la cause n’est pas forcément d’origine musculaire.

La phase de traitement

Après le diagnostic intervient la phase de traitement proprement dite qui dure 20 minutes environ. Il est préférable de ne pas prendre d’antalgiques avant la séance. En effet, ces médicaments réduisent l’efficacité de l’ostéopathie. En principe, le patient doit se déshabiller pour suivre une séance d’ostéopathie. Le déroulement dépend du motif de consultation. Normalement, le patient s’allonge sur le dos, le ventre ou sur le côté, cela en fonction des exigences de l’ostéopathe. Ce dernier vérifie manuellement le bon fonctionnement des parties du corps du patient et commence alors à appliquer les techniques d’ostéopathie. Enfin, il vérifie l’effet des techniques après les avoir appliqués manuellement en demandant au patient d’effectuer quelques gestes pour voir si le gène persiste encore.